Catégories officielles du Championnat Junior

Lors d’un match d’improvisation, les deux équipes se rencontrent sur des thèmes que délivre l’arbitre. Ce dernier les fabrique avec amour et savoir faire (que du made in France).

 

Les thèmes sont composés d’un titre qui fait office de sujet d’improvisation pour les jouteurs, de la nature (mixte ou comparée) de l’improvisation, d’une catégorie, d’un temps et d’un nombre de joueurs à respecter.

exemple d’un thème arbitral

Les improvisations peuvent être :

comparées = chaque équipe improvise à tour de rôle sur le thème donné par l’arbitre. L’arbitre procède à un tirage au sort à l’aide du palet. L’équipe désignée accepte ou non d’improviser en premier. Si elle laisse la main, la deuxième équipe se met en place et débute son improvisation au coup de sifflet de l’arbitre. Aucune communication n’est permise à l’équipe qui joue en second.

mixtes = les deux équipes doivent improviser ensemble dans la patinoire.

Les catégories :

Pour les spectacles et représentations adultes, les catégories ne sont pas limitées à une liste bien établie. En revanche, pour le championnat junior, les catégories sont établies dans le règlement artistique de la LIDY et sont :

Sans parole : M/C – Droit aux bruitages, aux gromelots, aux onomatopées, mais pas de paroles distinctes.

Silencieuse : C – Aucun bruit volontaire dans l’aire de jeu.

Chantée : M/C – Toutes les paroles doivent être chantées.

Avec Accessoire : C – L’arbitre montre un accessoire avec lequel les joueurs vont devoir construire une improvisation en détournant la fonction initiale de l’objet.

Poursuite : M et C – La première équipe improvise sur le thème et le temps donné par l’arbitre. A la fin du temps de l’improvisation, l’arbitre siffle, les joueurs se figent sur la patinoire, le temps que les joueurs de l’autre équipe viennent prendre leur place. Une fois la deuxième équipe en place, ils poursuivent l’improvisation là où elle s’était arrêtée.

Musicale : M/C – Les joueurs doivent tenir compte de l’ambiance musicale instaurée par les musiciens. Ils peuvent chanter ou non, parler ou non, c’est à leur guise.

Fusillade : M et C – Les joueurs improvisent à tour de rôle pendant trente secondes sur un thème donné par l’arbitre, sans temps de réflexion. Tous les joueurs qui participent à la fusillade sont en réserve avant et après leur passage.

Zapping : M – (avec ou sans thème de départ). Les joueurs improvisent normalement. Quand l’arbitre annonce “zapping”, les joueurs s’immobilisent et une nouvelle improvisation démarre à partir de la position fixe des joueurs. (généralement, il y a un joueur de chaque équipe du début à la fin de l’improvisation)

Alphabet : M – La phrase du premier joueur à s’exprimer commencera par la lettre “A”.
La première phrase du second joueur commencera par la lettre “B”, et ainsi de suite jusqu’à la lettre Z. Généralement joué à deux improvisateurs, ceux-ci doivent avoir conscience qu’ils peuvent faire plusieurs phrases à partir du moment où ils ont commencé leur réplique par la bonne lettre.

Immobile : C – Les joueurs ne doivent absolument pas bouger du début jusqu’à la fin de l’improvisation.

Seulement les coaches : M – Seuls les coaches jouent cette improvisation.

Dégressive (aussi appelée Tourbillon du temps) : M/C – La même improvisation se joue sur une durée de plus en plus courte. Ex : 2’, 1’, 30’’, 15’’.

Amplifiée (a.a Exagérée) : M/C – La même improvisation est jouée de plus en plus exagérément (voix, gestes, situations, …) sur la même durée.

Doublée : M/C – Des joueurs en réserve font tous les sons et toutes les paroles des joueurs visibles dans la patinoire.

Humeur :  M – Des zones d’humeur sont définies dans la patinoire. Les joueurs doivent adapter l’humeur de leur personnage en fonction de la zone dans laquelle il se trouve.

Intervention de l’arbitre : M – L’arbitre modifie à volonté n’importe quel élément de l’improvisation en cours.

Chaines de télévision : M – Des binômes mixtes jouent successivement différents types de programme télévisuels définis par l’arbitre dans l’énoncé de son thème. C’est l’arbitre qui zappe d’une chaîne à une autre.

Rimée : M/C – Toutes les paroles doivent rimer.

En vérité : M/C – Un événement historique bien connu est réinterprété par les joueurs. A eux de donner leur version de l’histoire, celle que personne n’a retenu et pourtant…

Croisée : M – Durant l’improvisation et au coup de sifflet de l’arbitre, les joueurs échangent de place et donc de personnages avec ceux de l’autre équipe. L’improvisation se poursuit à partir de là où elle s’était arrêtée.

Déjà vu : M – Une même improvisation est rejouée avec une nouvelle catégorie à chaque fois.

Black out : M/C – La scène est plongée dans le noir pendant l’improvisation.

Sans limite : M/C – Les joueurs ne sont plus cantonnés à la patinoire comme aire de jeu.

Dramatique : M/C – Moins de caricature, plus de sincérité et de simplicité dans les personnages comme dans l’histoire.

Conte : C – Un joueur conte une histoire qui est jouée par le reste de son équipe.

A la manière de… : M/C –

– D’une bande annonce de film.

– D’un spot publicitaire.

– D’un film d’aventure.

– D’une comédie musicale.

– D’un film de Western.

– D’un film d’horreur.

– D’une épopée médiévale.

– D’un roman à l’eau de rose.

– D’un film de science fiction.

– D’un roman/film policier.

– D’un dessin animé pour enfants.

– D’un film de Walt Disney.

– D’une fable de Jean de la Fontaine.

– Du théâtre de Molière.

– D’un roman de Jules Verne.

– D’un roman de Marcel Pagnol.

– D’un film américain à gros budget.

– D’un film catastrophe.

– D’un film de Quentin Tarantino.

– D’un film de Steven Spielberg.

– D’un sitcom.

– Du théâtre de boulevard.

– D’un film de samouraï.